Point de situation sur notre activité au 15 mai


Depuis la fermeture de Bonjour Minuit le 13 mars dernier, l’activité est suspendue mais toute l’équipe reste mobilisée pour préserver le projet artistique et culturel de la seule SMAC des Côtes d’Armor, ainsi que ses liens avec le territoire.

Lire aussi : Comment Bonjour Minuit reste solidaire de son secteur d’activité pendant la crise actuelle ?

Situation au 15 mai

Compte-tenu du décret n°2020-548 du 11 mai 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, Bonjour Minuit ne peut plus accueillir de public jusqu’au 10 juillet.

  • Diffusion : à l’heure actuelle, nous pouvons d’ores et déjà annoncer qu’il n’y aura pas de concert à Bonjour Minuit avant le mois de septembre au plus tôt. Nous restons vigilants quant à l’évolution des consignes sanitaires, qui pourraient impacter notre programmation à l’automne ou l’expérience proposée à notre public. Dans tous les cas, notre activité reposant sur la création de lien social, il nous semble inconcevable d’organiser des concerts en respectant les normes sanitaires actuelles (distanciation, port de masque, fermeture du bar, etc.)
  • Action culturelle : nos partenaires en milieu scolaire, en milieu hospitalier et à la maison d’arrêt de Saint-Brieuc sont eux-mêmes confrontés à la réorganisation de leur activité dans le contexte de l’épidémie actuelle et donc, bien naturellement, concentrés sur leurs missions primordiales. La majorité de nos actions a ainsi été suspendue, comme par exemple le projet de territoire mené en partenariat avec La Passerelle et Gwin Zegal, certaines sont reportées à l’automne prochain, à l’instar du projet d’éducation artistique et culturelle au Collège Rabelais de Saint-Brieuc avec le groupe Octave Noire. La boum organisée pour les enfants du quartier a également dû être annulée. Nous échangeons actuellement avec nos partenaires pour inventer de nouveaux formats et poursuivre notre travail commun auprès de leurs publics, ainsi que pour élaborer de nouveaux projets qui se dérouleront dans les prochains mois ou en 2021.
  • Accompagnement : avec la fermeture de l’établissement, les studios de répétitions sont également inaccessibles pour les quelques 280 musicien.nes amateur.es qui gravitent autour de la salle habituellement. Toutefois, nous veillons à rester présent auprès des artistes en proposant du conseil à distance sur le développement de carrière, la structuration ou la communication de leur projet musical par exemple. De nouveaux projets sont en cours afin que nous puissions remplir plus précisément notre rôle de structure ressource (voir plus bas).
  • Création : Nous attendons également des précisions quant à la possibilité d’accueillir à nouveau des résidences d’artiste, point sur lequel les consignes actuelles restent floues pour le moment. Si nous ne pouvons pas organiser de concerts, nous souhaitons affirmer notre rôle de lieu de création en ouvrant notre plateau aux groupes de la région pour créer et expérimenter. Cette mission, qui semble la plus simple à mettre en œuvre en respectant les consignes sanitaires actuelles, permettra également de favoriser l’emploi des artistes et techniciens intermittents.
  • Fonctionnement de la structure : le télétravail reste la règle pour la majorité de l’équipe, seule une présence minimale de quelques salariés est assurée de façon ponctuelle à Bonjour Minuit. Un protocole sanitaire strict a par ailleurs été mis en place dans l’enceinte du bâtiment, pour la sécurité des salarié.es et prestataires. L’accueil physique et téléphonique restent suspendus, mais une permanence est assurée par mail sur l’adresse accueil@bonjour-minuit.fr. Enfin, l’équipe se mobilise avec sa filière grâce à ses représentants régionaux (Après-Mai – Association des pôles régionaux et des structures de musiques actuelles et improvisées, l’Espace de coopération pour les musiques actuelles en Bretagne) ou nationaux (SMA – Syndicat des musiques actuelles, la Fedelima – Fédération des lieux de musiques actuelles). Nos représentants sont des interlocuteurs privilégiés du ministère de la Culture à chaque consultation, afin de prendre des mesures en phase avec nos enjeux de terrain.
Réinventer l’activité de Bonjour Minuit

Comment une scène de musiques actuelles peut-elle agir pour son territoire lorsque son équipement est inaccessible ? C’est la question au cœur des préoccupations de l’équipe depuis le début de cette situation inédite. Outre la mise en place de l’accompagnement à distance, la salle étudie de nouvelles pistes :

  • Diffusion de podcasts à partir du 1er juin : l’activité de Bonjour Minuit se dématérialise en trois séries de podcasts : présentation des métiers des musiques actuelles, de projets d’action culturelle ou d’accompagnement qui n’ont pas pu avoir lieu à la salle, programmation virtuelle d’artistes initialement prévus dans notre Grande Salle ou notre Club sont au programme ! Les artistes accompagnés par la salle ont été sollicités pour produire l’habillage sonore de ce nouveau rendez-vous, dont le calendrier sera annoncé prochainement.
  • Programmation musicale dans les rues de Saint-Brieuc : en partenariat avec la Ville et l’union des commerçants, Bonjour Minuit va produire des playlists musicales qui seront diffusées au centre-ville afin de rester présente auprès des Briochines et des Briochins.
  • Rendez-vous d’accompagnement pour les musicien.nes du territoire : il est possible pour les artistes de solliciter notre chargé d’accompagnement pour une consultation à distance sur différents points de leur projet (structuration, développement de carrière, communication etc.). Pour prendre rendez-vous, écrire à studios@bonjour-minuit.fr.
  • Lancement d’un groupe Facebook destiné aux musicien.nes du territoire : il viendra remplacer la page Facebook des studios de répétition, pour permettre un meilleur échange entre les membres et la promotion des activités de chaque artiste. Portant le même nom que le magazine de la salle, Major Tom, cet espace de ressources sera lancé le 25 mai.


Cette liste non-exhaustive sera complétée dans les prochaines semaines, au fur et à mesure de l’évolution des réflexions de l’équipe et de ses partenaires. En parallèle, le magazine de Bonjour Minuit, baptisé Major Tom et dont le premier numéro a été publié en mars, est disponible en ligne pour mieux appréhender les différents volets de son activité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.