Les 10 & 11 juillet, Re-Bonjour ! fête nos retrouvailles estivales. Pour l’occasion, l’équipe a conçu un programme croisant toutes ses missions afin de vous les présenter le temps de ce week-end. Et pour faire participer toutes celles et ceux qui répètent au studio, quoi de mieux que de former un groupe éphémère ?

Etape 1 : trouver un chef d’orchestre

Et c’est Stéphane Kerihuel qui a été choisi ! Guitariste professionnel pour Youn Kamm et Brieg Guerveno (entre autres), il a plusieurs fois eu l’occasion de les accompagner en résidence à BJM mais il n’y avait pas encore eu de collaboration rapprochée avec la salle. Dès que l’équipe lui a proposé le projet, il a immédiatement accepté, même si c’est une expérience nouvelle pour lui. « C’est une forme de transmission que je n’avais pas encore testée et qui me plait beaucoup. Je peux transmettre ce qui est important pour moi en musique, l’alchimie des sons et des gens, des tempos lents qui amènent à un état de conscience modifiée. »

Goûter la saveur de la transe est au cœur de l’exploration musicale que mène Stéphane, notamment avec son projet solo Enki qui jouera aussi à Re-Bonjour !. Mais dans cet exercice imposé, il faut aussi que ses comparses du Supergroupe trouvent un espace de liberté dans le cadre que lui-même leur impose, puisque le projet est de jouer deux reprises de sa musique. Challenge relevé avec brio d’après lui, puisque le Supergroupe lui apporte du recul, un autre regard sur ses propres compositions et la façon de les faire vivre en live. C’est aussi un boost de confiance apprécié pour développer son projet solo ! Aussi éphémère soit-elle, l’expérience du Supergroupe et le talent de ses membres comptent beaucoup pour Stéphane.

Etape 2 : les répétitions

Autour de Stéphane Kerihuel, 6 musicien·nes volontaires prennent place avec leurs instruments : Roxanne Boizard au chant (Les cocodettes), Valéry Le Helleix à la guitare (Carpentier), Simon L’hostis à la guitare (RAS), Ludovic Connors à la basse (Electrik-Fish Bürger), Nicolas Milin, aux claviers (Ti Jam), Julien Mascaro à la batterie (Bonjour Minuit).

Cinq séances de répétition et un filage général sont prévus pour le Supergroupe, alors le temps passe vite. Entre deux répétitions, toutes et tous peuvent s’appuyer sur un groupe Facebook privé où Stéphane publie des vidéos explicatives pour travailler à la maison. Il a préparé les arrangements de son côté, choisi des morceaux accessibles techniquement dont l’enjeu premier est de s’emparer de l’atmosphère pour se faire plaisir ensuite. Les temps de répétition permettent aux participant·es de faire tourner les morceaux, de se laisser dans cet état de transe qui guide la musique de Stéphane et, déjà, certaines impros ont donné vie à des phrases musicales que vous retrouverez en intro du concert !

Pratique : Le Supergroupe est à retrouver samedi 10 juillet à 20h45, dans le Club. Little Enki dimanche 11 juillet à 15h00, dans le Patio. Gratuit.

En savoir plus sur les artistes :