Toute l’équipe de Bonjour Minuit a le sourire aujourd’hui, car après de longs mois nous avons enfin pu déverrouiller notre porte d’entrée ! Une action symbolique certes, mais qui compte après 7 mois sans accueil de public. Bien sûr, la prudence reste de mise et nous publierons très rapidement les protocoles sanitaires en application dans l’établissement.

Quel est le programme à BJM ?

D’ici à la fin mai, nous restons à huis clos : il était impossible pour nous d’anticiper les consignes sanitaires lorsque nous avons préparé la finale régionale de Buzz Booster, et avec une jauge à 35% de notre capacité assise, cela ne ferait pas honneur aux nouveaux talents du rap qui s’y produiront le 28 mai. En revanche, nous vous accueillons en journée pour vous renseigner et pour la billetterie dès à présent.

En juin, avec la progression de la jauge à 65% et du couvre-feu à 23h00, nous pouvons à nouveau vous proposer des concerts ! Nous vous dévoilerons le programme complet la semaine prochaine, mais vous pouvez d’ores et déjà compter sur la venue de Bachar Mar-Khalifé le 17 juin. Et bien sûr, les résidences et l’action culturelle se poursuivent, comme ces derniers mois.

En juillet, nous vous réservons une nouvelle surprise ! Nous vous dévoilerons tout ça début juin, suspens en attendant…

Alors, la bamboche c’est reparti ?

Oui, mais non… Si nous sommes ravis de reprendre les concerts, nous n’oublions pas que notre métier, c’est avant tout de vous proposer des concerts debout, des espaces de fête et de liberté. Entre le couvre-feu, l’obligation d’assis et le flou sur le retour du debout, il reste encore beaucoup d’inquiétude dans notre secteur. Sans parler de l’amendement de la loi Sécurité globale autorisant le port d’arme dans nos établissements, contre lequel nos représentants se battent toujours.

Enfin, concernant les concerts, les résidences, les actions culturelles : pour l’instant, uniquement la pratique professionnelle est autorisée. Le flou règne ici aussi quant à la pratique en amateur, nous ignorons encore quand et comment nous pourrons rouvrir les studios de répétition.